dimanche 9 juin 2013

Etudier le japonais avec Android

Lorsque j'ai commencé à étudier le japonais, les tablettes existaient déjà, mais n'étaient pas aussi répandues qu'aujourd'hui. J'ai commencé à utiliser Anki directement sur mon ordinateur, ce qui me privait de mes chères révisions quand je n'étais pas à la maison. Puis je l'ai transféré sur ma vieille Nintendo DS (grâce à un homebrew) ce qui m'a permis de réviser partout, mais sans pouvoir ajouter de son. Enfin, malgré ma mauvaise conscience écologique, j'ai fini par me doter d'une petite tablette archos, sous Android 2.2.1, un truc tout simple, qui peut certes se connecter au reste du monde par wifi, mais qui ne fait pas téléphone... parce que je n'aime pas les téléphones :-) Tout cela pour dire que les applications dont je vais vous parler aujourd'hui peuvent toutes être utilisées off-line, sans griller vos forfaits 3G data trucmuche (sauf pour l'installation, évidemment, à moins que vous n'utilisiez à l'occasion le wifi, comme bibi).

Les applications gratuites


Ankidroid

Indispensable pour tous ceux qui travaillent avec Anki. On y retrouve toutes les fonctionnalités essentielles de l'application mère  : interrogation avec son, image, statistiques, possibilité de corriger les cartes, de les effacer, de les réinitialiser. On peut même les créer, mais franchement, c'est bien plus commode d'entrer du japonais avec un vrai clavier d'ordi.

Simeji

Le meilleur clavier à mes yeux. C'est mon clavier par défaut, car il permet aussi d'entrer du texte en caractères latins (ce qui m'arrive somme toute moins souvent). Vous pouvez configurer le mode de saisie, l'apparence, etc. Il faut le tester et l'apprivoiser un peu pour apprendre à bien l'utiliser, mais c'est vraiment un excellent outil.

Kanji Draw

Kanji Draw est un logiciel de reconnaissance de caractère. Comme son nom l'indique, il permet de dessiner un kanji, ce qui est commode quand on n'a aucune idée de sa prononciation (encore faut-il le tracer correctement, en respectant l'ordre et le nombre de traits). Une fois identifié, le kanji peut être copié-collé ailleurs (dans un dictionnaire, par ex). Je préfère cette application à Kanji Recognizer (qui fournit le même service en intégrant un dictionnaire basic), parce que l'application est plus légère, plus rapide et, me semble-t-il, plus efficace.

Aedict

C'est l'équivalent offline du Denshi jisho (base Edict). Possibilité de recherche par prononciation, par composant ou par reconnaissance de caractère (moins efficace que Kanji Draw). Cela fait longtemps que je n'utilise plus Aedict, car à mesure que je progresse, je deviens plus exigeante en matière de dictionnaires. Néanmoins, c'est une application gratuite, de qualité, qui permet d'exploiter off-line la base Edict, laquelle représente un formidable travail collectif.

Droidwing

Permet de lire des dictionnaires EPWING. Encore faut-il s'en procurer. Il y en a des gratuits (une requête sur Google vous renseignera), il y en a des payants (à ma connaissance pas achetables depuis la France) qui circulent sous le manteau. Je vous laisse vous débrouiller avec Google et votre conscience.

Mixzing, SmartAudioBook et MX Player

Soit un lecteur mp3, un lecteur d'audiobook (mp3 longs, avec bookmark) et un lecteur vidéo. Ce sont ceux que j'utilise actuellement, mais vous pouvez prendre n'importe quelle autre application. Je le signale juste pour rappeler que vous pouvez vous servir de tout cela pour écouter de la musique en japonais, des podcasts en japonais, des vidéos en japonais (le problème du streaming off-line peut être résolu avec des outils comme download helper).

Les applications payantes



AquesTalk TTS

Je trouve que les révisions sur Ankidroid sont plus efficaces lorsqu'elles sont accompagnées de son (pour les decks contenant des phrases). Quand le texte que je lis est accompagné d'un fichier sonore, je découpe l'extrait correspondant à ma phrase avec Audacity. Quand je n'ai pas de fichier son, j'utilise la synthèse vocale d'AquesTalk. L'application n'est pas très chère, et en la combinant avec eSpeak TTS (gratuit), elle marche off-line sur ma machine (sur des machines plus récentes que la mienne, il n'y a peut-être pas besoin de ce bidouillage). La synthèse vocale fournie est de qualité assez moyenne, mais c'est mieux que rien. Il existe d'autres applications de synthèse vocale, mais je n'ai pas réussi à les faire fonctionner off-line. Si ce critère n'est pas important pour vous, vous trouverez sans doute de meilleurs outils (il faut aussi penser à activer l'option synthèse vocale dans Ankidroid)

Dictionnaire français-japonais

J'ai opté pour le クラウン仏和辞典. L'application est un peu plus chère (infiniment moins que l'équivalent en papier) mais le dictionnaire est d'excellente qualité, très complet, et l'application est fluide. Attention, c'est un dictionnaire conçu pour les Japonais, il n'y a pas de furigana et encore moins de romaji. De plus, c'est un dictionnaire français-japonais, qui fonctionne dans ce sens uniquement. Je n'ai pas trouvé d'équivalent en japonais-français : dans ce domaine, soit on se contente de dictionnaires assez pauvres, soit on se tourne vers l'anglais. J'ai opté pour la seconde solution.

Dictionnaires japonais-anglais/anglais-japonais

Dans ce domaine, il existe un dictionnaire qui fonctionne dans les deux sens (japonais-anglais et anglais-japonais) et qui est peu onéreux, le Obunsha English-Japanese. Je lui préfère néanmoins la Rolls du dictionnaire japonais-anglais, le Kenkyusha (研究社). En fouinant bien, vous pouvez trouver en téléchargement le Kenkyūsha's New Japanese-English Dictionary (le plus complet, à sens unique) au format Epwing (à utiliser avec Droidwing). A ma connaissance, cette version n'existe pas, officiellement, sous Android. Vous pouvez également trouver, de manière plus légale, le New College English-Japanese/Japanese-English Dictionary (研究社新英和(第7版)・和英(第5版)中辞典) associé au moteur LogoVista電子辞典 (gratuit). C'est un peu moins exhaustif mais pour en posséder la version papier, c'est déjà consistant et plus complet que ce que l'on peut trouver de gratuit.

Dictionnaires de kanji

Ah ! les dictionnaires de kanjis, mon péché mignon. Le plus abordable est Jishop que vous pouvez d'ailleurs essayer gratuitement pendant 30 jours. La recherche et la présentation des résultats me paraissent bien meilleures que dans Aedict. Néanmoins, j'ai décidé d'investir dans des dictionnaires de kanjis japonais, évidemment beaucoup plus complets. Tous deux reposent aussi sur le moteur LogoVista. Le plus abordable est le 新漢語林 (Shin Kangorin) et le plus onéreux est le 漢字源 (Kanjigen, qu'on peut trouver aussi au format Epwing si on est fauché). Attention, ce sont des dictionnaires unilingues, qui donnent la définition des kanjis en japonais. Et il faut comprendre l'interface en japonais aussi. Ça demande un peu plus de patience et de travail, mais c'est une excellente façon de progresser et les définitions sont évidemment plus complètes (avec l'historique du kanji, et tout et tout). Il me semble que le Kangorin est un peu plus facile que le Kanjigen, mais c'est assez subjectif et ça dépend un peu des kanjis. Les deux sont excellents et très complets. J'ai eu des petits soucis lors du téléchargements des données du Kangorin (c'est assez lourd, il faut de la place), mais ça s'est résolu tout seul après quelques essais. L'application est un peu lente sur ma vieille machine, je pense que cela doit être plus fluide sur des appareils récents. Je suis néanmoins ravie d'avoir ces deux dictionnaires.

Dictionnaires japonais-japonais (国語辞典)

Avec Logovista, vous pouvez avoir le Meikyo (明鏡国語辞典), que je ne connais pas, ou le Iwanami (岩波国語辞典) que je possède en papier et qui est très bien. On trouve aussi le Kojien (広辞苑) à un prix délirant (65 euros pour une application, c'est tout de même un peu fort, car la longévité n'est pas garantie comme celle du papier). J'ai opté pour le Daijisen (大辞泉), parce qu'il semblait avoir de jolies images. Bon, au final, les images sont un peu décevantes (légendes un peu dures à lire), mais c'est peut-être à cause de la piètre résolution de ma machine. Je n'ai cependant pas de regret, car je trouve les définitions plutôt simples à comprendre (comparées à d'autres dictionnaires que j'ai pu tester).

****

Voilà, c'est tout ce que j'utilise à ce jour. Il existe bien d'autres outils et si certains ont des suggestions, les commentaires les accueilleront avec plaisir.  Que ce soit sur Android ou ailleurs, veillez à choisir des outils adaptés à votre niveau (et à la taille de la mémoire de votre appareil, tous ces dico sont très gourmands). Les applications les plus faciles d'accès sont souvent gratuites, alors profitez-en ! それでは、また。

10 commentaires:

Anonyme a dit…

Merci pour cette liste.
On peut aussi citer Obenkyo (gratuit) et surtout JA Sensei (payant). Ces deux applications permettent sont utiles pour la débutants de réviser la grammaire , les kanji, le vocabulaire.
As-tu prévu un article sur les jeux DS ?

Nony

Tup Bacon & Co a dit…

Tout au début j'utilisais le jeu KANJI SONO MAMA sur ma DS!
Dictionnaire anglais-japonais.

Mais à présent que les téléphones androïd sont apparus sur le marché, j'utilise l'appli IMIWA, qui est un dictionnaire offline vraiment formidable.
On peut écrire phonétiquement, ou en kanjis ou en syllabaire. Il y a des exemples d'utilisation du mot recherché mis en phrase.
Il y a la conjugaison du verbe ou de l'adjectif. l'appli vous prononce le mot ou la phrase sélectionné(e)!
Vraiment une très bonne appli gratuite, qui ne me quitte plus!

Bidib a dit…

j'arrive toujours pas à utiliser Anki sur ma tablette T_T

Anonyme a dit…

Ah oui j'en ai entendu parler.
Je pensais que tu en utilisais d'autres, d'où la suggestion d'un article sur ces jeux DS.
Merci pour Imiwa.

Bidib, tu as du mal l'utiliser seulement sur tablette ou en général ?

http://www.youtube.com/watch?v=-Z0hOQOkJS8&hd=1

http://www.paperblog.fr/6435491/anki-reviser-depuis-son-pc-ou-sa-tablette/

Nony

Lili a dit…

Merci pour tous ces commentaires et désolée de ne pas y avoir répondu plus tôt (j'étais en vacances).
Pour Nony, non, je n'ai pas prévu d'article sur les jeux DS, parce que je les utilise finalement assez peu (essentiellement en voyage, quand je n'ai rien d'autre sous la main, pour réviser les kanjis avec des exercices type Kanken). Tu pensais à un jeu en particulier ?

Anonyme a dit…

Hum...à vrai dire je pensais aux jeux auxquels tu as joué.J'ai trouvé lors d'une recherche sur le net plusieurs titres qui ont plus ou moins retenu mon attention:

- Tadashii Kanji Kakitori-kun
- Kageyama Method: Tadashii Kanji Kakitori-Kun - Kondo Wa Kanken Taidaku Dayo!
- Nazotte Oboeru Otona no Kanji Renshuu Kanzenban
- Nazotte Oboeru Otona no Kanji Renshuu Kaiteiban
- Kanji Sonomama Rakubiki Jiten DS
- KanKen DS
- KanKen DS 2 + Jouyou Kanji Jiten
- KanKen DS 3 Deluxe


Nony

Lili a dit…

A vrai dire, je n'utilise véritablement que le Kanken DS de base (je ne connais pas les deux évolutions). Ça fait bien travailler les prononciations, dans les deux sens, sans être trop fastidieux. Mais ça reste une pratique ponctuelle. J'avais eu en main le dictionnaire, mais ça ne vaut pas les dico sur Android.

Perlaurore a dit…

Bonjour Lily,

J'ai une question concernant les claviers japonais (type simeji).
Personnellement, j'utilise GOKeyboard.
Est-ce qu'il y a un moyen d'écrire les kanjis avec le furigana avec de tels claviers ?
Je marque des phrases avec des nouveaux mots dont je met la prononciation entre parenthèses en kana à la suite, mais je préfèrerais le mettre en furigana directement..

Merci d'avance ;)

Lili a dit…

Je ne connais aucun clavier qui permette d'insérer des furigana, en tout cas pas simeji.
A la base, ces claviers sont développés pour des japonais, et plutôt des adultes, qui, en théorie, ne doivent plus en avoir besoin.

Perlaurore a dit…

D'accord, je n'ai pas trouvé d'informations dessus, à part écrire avec un traitement de texte comme Word, pour avoir le furigana. Mais comme je n'utilise pas encore mon ordinateur avec un clavier japonais... tant pis.

Du coup, comme j'utilise Anki (merci de m'avoir fait découvrir cet outil !), j'écris la prononciation en crochet à côté quand j'ai besoin et ca affiche en furigana automatiquement sur mon ordinateur.
Par contre, je n'ai pas réussi à le faire sous ankidroid...