mercredi 25 juin 2014

Hyakunin isshu, poème n° 12 : 天つ風



Ce poème de Sôjô Henjô (僧正遍昭, recteur Henjô) célèbre la beauté des jeunes filles choisies pour les danses du Gosechi (五節の舞、ごせちのまい), exécutées à l'occasion de festivités offertes par l'empereur pour la récolte du riz. Quatre à cinq demoiselles de la haute aristocratie étaient sélectionnées chaque année pour réaliser une danse en costumes éblouissants, avec l'espoir d'attirer les regards.
Dans ce poème (publié dans le Kokinshû, n° 872, section "divers"), Henjô fait allusion à une légende selon laquelle des nymphes célestes auraient un jour exécuté une danse dans le ciel alors que l'empereur Tenmu (673-686) jouait du koto au Mont Yoshino. Le poète établit un parallèle entre ces nymphes et les danseuses, et symboliquement entre le règne de Tenmu et celui de l'empereur Ninmyô, dont il est le serviteur.

天つ風
雲の通ひ路
吹き閉ぢよ 
乙女の姿
しばしとどめむ

(あまつかぜ くものかよひじ ふきとじよ おとめのすがた しばしとどめん)


天つ風 : le vent (風) céleste (天). つ est un équivalent de の pour marquer le complément de nom ;
雲 の通ひ路 : 雲, désigne les nuages, 通ひ路, (通い路 en langue moderne), c'est le passage. Il s'agit ici d'une trouée dans un ciel nuageux, par laquelle sont supposées aller et venir les nymphes célestes (乙女/天女), selon l'explication communément donnée ;
吹き閉ぢよ : 吹き est la renyou-kei de 吹く, souffler (pour le vent) ; 閉ぢよ est la meirei-kei de 閉ぢる (閉じる en langue moderne), qui signifie fermer. L'auteur ordonne au vent du ciel de souffler pour fermer le passage à travers les nuages, afin que les gracieuses nymphes ne puissent repartir vers le ciel ;
乙女の姿 : 乙女, jeunes filles (non mariées), fait référence aux danseuses susmentionnées ; 姿, c'est la forme, la silhouette (et même la personne) : cela évoque ici la gracieuse silhouette des 乙女 comparées aux nymphes 天女 ;
しばしとどめむ : しばし, un court moment, とどめ est la mizen-kei de とどむ (とどめる en langue moderne), arrêter, retenir. L'auxiliaire verbal む (qui se prononce ん) marque ici la volonté.

Je vous propose la traduction suivante :
O vent céleste
souffle pour que se referme
la voie des nuages
je veux retenir un instant
la grâce de ces nymphes
Index en romaji : amatsu kaze kumo no kayoi-ji fuki tojiyo otomo no sugata shibashi todomemu

Aucun commentaire: