vendredi 9 octobre 2015

Hyakunin isshu, poème n°35 : 人はいさ

紀貫之 (きのつらゆき) est, comme les auteurs des poèmes précédents, l'un des 36 grands poètes de l'époque Heian. Ces vers ont été composés alors que le noble écrivain se rendait au temple Hasedera. Chemin faisant, il fit une halte chez une personne à laquelle il n'avait pas rendu visite depuis fort longtemps. Pour répondre aux reproches qu'on lui fit pour sa longue absence, le poète coupa un rameau de prunier en fleurs, et composa ces vers. Le point de savoir si le maître des lieux est un homme ou une femme n'est pas tranché, même si l'on considère traditionnellement qu'il s'agit d'un homme.


人はいさ
心も知らず
ふるさとは
花ぞ昔の
香に匂ひける

ひとはいさ こころもしらず ふるさとは はなぞむかしの かににおいける


人は : la personne désignée indirectement par 人 serait le propriétaire des lieux où l'auteur est hébergé.
いさ : équivalent de さあ..., qu'on pourrait traduire par "qui sait ?" ou tout autre expression montrant qu'on ne sait pas bien quoi penser ou faire. さあ est relié à la négation qui vient après.
心も知らず : 心, le cœur, 知らず, équivalent de 知らない, ne pas savoir, も "même pas". "On ne sait jamais ce que les gens ont au fond du cœur" (mais il faut entendre "Je ne sais pas ce que tu as au fond du cœur").
ふるさとは : ふるさと désigne normalement le village natal. Ici, le terme a plutôt le sens d'endroit jadis familier. Le は renvoie à celui qui suit 人 et crée une comparaison.
花ぞ: il s'agit ici de fleurs de prunier, d'après les notes accompagnant le poème. ぞ est une particule emphatique en lien avec ける.
昔の : d'autrefois
香に匂ひける : 香, c'est le parfum, 匂ひ est une forme de にほふ, dont l'équivalent en japonais moderne est 匂う, sentir, être entouré d'une odeur. ける marque l'exclamation.

Le poète établit donc une comparaison entre les sentiments de son hôte, qui ont peut-être changé - qui sait ? - et le parfum des fleurs de ce lieu jadis familier, qui est toujours le même qu'autrefois.

On ne sait ce que
les gens ont au fond du cœur,
mais en ce lieu familier
les fleurs de prunier, elles,
ont toujours le même parfum.

2 commentaires:

L'anonyme a dit…

Bonjour, merci beaucoup pour tous ces articles.

Lili a dit…

どういたしまして :-)