vendredi 2 mai 2014

Hyakunin isshu, poème n°10 : これやこの

Le poème du jour est l'oeuvre de 蝉丸(せみまる), un poète du début de la période Heian. Il parle du ballet incessant des voyageurs à la porte Ausaka no seki, à l'est de Kyoto, un lieu qui a paraît-il beaucoup inspiré les écrivains japonais.

これやこの
行くも帰るも
別れては
知るも知らぬも
逢坂の関


(これやこの ゆくもかへるも わかれては しるもしらぬも おうさかのせき)



Une fois n'est pas coutume, je vais commencer par la fin, 逢坂の関, qui désigne une porte 関 (au sens "poste frontière") située entre les préfectures de Kyoto et de Shiga. C'est par là que passaient les gens qui allaient vers le Kanto ou qui revenaient à la capitale. 逢坂, le nom de la porte, est composé de deux kanjis. 坂 signifie "pente" et 逢, a le même sens que 会う、se rencontrer (le verbe 逢う - auparavant 逢ふ - existe aussi en japonais moderne).

Reprenons maintenant depuis le début :

これやこの l'expression se rapporte à 関 (porte) et signifie ici "ceci est la fameuse", "c'est ici que"
行くも帰るも : 行く, aller, 帰る, revenir, rentrer. A chaque fois 人 est sous-entendu. La construction en も...も a le sens de "qu'ils s'en aillent ou qu'ils reviennent"
別れ : forme de 別れる, se séparer
ては : indique ici la réitération de l'action. Les gens se séparent et se retrouvent dans un balai incessant. Le ては renvoie non seulement à 別れ mais aussi à 逢, avec un jeu de mot entre le nom de la porte et le sens du kanji 逢 (se rencontrer)
知るも知らぬも : 知る, connaître, 知らぬ, équivalent en japonais classique de la négation 知らない. Là encore 人 est sous-entendu et le も...も a le sens "qu'ils se connaissent ou non"

Comparé aux précédents, ce poème est tout de même beaucoup plus simple à comprendre. Ce n'est pas pour autant qu'il est facile à traduire. Je vous propose ceci :


C'est bien ici que
Partent et reviennent ceux qui
Se retrouvent ou se séparent
Là où se croisent amis et étrangers,
La barrière des rencontres.



Index en romaji : kore ya kono yuku mo kaheru mo wakarete ha shiru mo shiranu mo afusaka no seki semimaru

1 commentaire:

Marco a dit…

Lili-san,

Merci pour cette analyse détaillée et la traduction proposée du poème de 蝉丸. L'ensemble est assez magnifique. Un poème en plus du poème.